Parce que le soin du poisson devrait passer avant tout, voici quelques conseils non négligeables pour savoir comment bien manipuler une carpe.

L’excitation procurée par une belle prise a parfois tendance à précipiter un peu nos gestes. Mais avant de songer à peser et prendre une belle photo, il convient de faire les choses méthodiquement et surtout de prendre soin de bien manipuler une carpe. Avant même de la glisser dans l’épuisette, on ne saurait trop répéter l’importance des bons gestes à réaliser pendant le combat. Entre le poids du plomb et le frein du moulinet, un poisson est bien souvent suffisamment auto-ferré lors du départ. Inutile de ferrer très fort donc, comme on le voit encore tristement ici et là. Placer la canne haute et ralentir le déroulement de la ligne suffisent largement. Dans le même ordre d’idées, pêcher à proximité d’obstacles est une pratique risquée qui demande beaucoup de sérieux et de vigilance, sans parler des matériaux spécifiques indispensables. Ce type de pêche demande d’être constamment en alerte, “au cul” des cannes, prêt à prendre contact et éloigner immédiatement le poisson de la zone de danger.

De l’épuisette au tapis de réception

Une fois dans l’épuisette, relâchez la tension et posez la canne. L’idéal est de parvenir à décrocher la carpe encore dans l’eau et de placer le filet de l’épuisette dans un grand sac de pesée flottant. De cette manière, remonter une berge abrupte sera facilité et le bas de ligne ne s’emmêlera pas dans l’épuisette. Qu’on choisisse de la placer dans le sac de pesée ou de la remonter dans l’épuisette, il faut en tout cas veiller à ce que la carpe soit correctement positionnée. C’est à dire en veillant particulièrement à ce que sa queue soit droite et ses nageoires repliées le long du corps pour ne pas les casser.

Comment bien manipuler une carpe
Tenir la carpe près du corps permet d’anticiper une éventuelle chute et de réagir plus rapidement

Sur le tapis

Ces mesures de précaution sont valables également lors de la pesée. Une fois celle-ci effectuée, c’est pour beaucoup de pêcheurs le moment de la photo. On n’abordera pas ici le sujet de la séance photo en solo, qui n’est pas toujours évidente. Si ce n’est pour dire que l’emploi d’un tapis de réception avec des rebords s’impose, pour éviter que la carpe ne s’échappe pendant le réglage de l’appareil. Pour présenter le poisson devant l’objectif, positionnez-le d’abord sur un flanc, la nageoire dorsale vers vous. Glissez vos mains sous sa tête et sa queue, en positionnant la première à hauteur de la nageoire pectorale et la deuxième juste avant la nageoire anale. En soulevant, basculez le poisson vers l’appareil à l’aide de vos avant-bras, en veillant à le garder assez près du corps. D’ailleurs, pour empêcher le poisson de tomber et se blesser, essayez toujours de le rebasculer sur les avant-bras au moment où il commence à s’agiter. En veillant à ne jamais porter la carpe trop haut et en se tenant prêt à amortir une éventuelle chute, il ne devrait pas y avoir de problème.

Laisser un commentaire