Les frères Lathuille ont le chic pour tomber sur des carpes étranges. Ils nous racontent ici comment, avec de la réflexion et la bonne approche, ils sont parvenus à capturer ce poisson surprenant mais bien portant.

Nous sommes au mois d’août sur une gravière de la région Rhône-Alpes. Le temps est plutôt frais pour la saison. Installés depuis 24 heures, aucun de nos détecteurs ne s’est malheureusement manifesté. Après avoir passé une bonne partie de l’après midi à faire du repérage en apnée, nous découvrons enfin un spot intéressant. Il n’est pas très grand et a dû être nettoyé la nuit précédente. Le seul inconvénient est qu’il est situé en extrême bordure. Ainsi, pour ne pas attraper accidentellement l’un des nombreux oiseaux d’eau présents sur le secteur et raffolant des bouillettes, nous attendons la tombée de la nuit pour placer deux montages dans moins d’un mètre de profondeur. De plus, pour éviter de gaver d’éventuels poissons rôdant dans cette zone, nous optons pour une pêche au spot avec très peu d’appâts. Nous nous contentons de répartir une dizaine de boules de farine et quelques bouillettes coupées en deux dans cette zone.

Notre approche va être payante car elle nous offrira trois carpes durant cette seconde nuit. La dernière de ces captures est un étrange spécimen. C’est une commune coincée en “mode aspirateur”. Sa bouche n’est pas protractile mais reste constamment contractée, tendue vers l’extérieur. Il semblerait que l’origine de cette malformation soit génétique et non accidentelle. En tout cas, aussi surprenant que cela puisse paraître, elle parvient à se nourrir puisque elle semble en bonne santé et que nous avons même réussi à la pêcher. Cependant, ce lourd handicap doit tout de même fortement la pénaliser par rapport à ses congénères pour fouiller le substrat. Un exemple de plus qui montre à quel point le vivant sait s’adapter !

Un poisson surprenant
« C’est une commune coincée en “mode aspirateur”. Sa bouche n’est pas protractile mais reste constamment contractée, tendue vers l’extérieur ».

Laisser un commentaire